retrouvez nous sur les réseaux
Nature
Brame du cerf : quand le roi des forêts se met à chanter

Publié le 5 sept. 2016

Claire-Marie ARNAULD

Claire-Marie ARNAULD

Au début de l'automne, quand les feuilles tout juste jaunies commencent à tapisser les sous-bois, le cerf, d'ordinaire discret, s'aventure dans les clairières et envahit l'espace de son cri : c'est la saison du brame.

Un chant d'amour

Alors que la saison des amours animales est traditionnellement située au printemps, celle des cervidés advient au retour de l'automne. De la deuxième quinzaine de septembre au début du mois d'octobre, les mâles s'attachent en effet à conquérir, par leurs chants et la démonstration de leur force, les femelles, rassemblées en hardes autour d'eux. Les dates peuvent toutefois varier en fonction des températures : si l'été a été chaud, la saison du brame aura lieu plus tôt, tandis qu'elle se déroulera plus tard dans le cas contraire.
Quoi qu'il en soit, la saison du brame du cerf est chaque année un rendez-vous immanquable, véritable merveille du début de l'automne !

Une joute sonore et corporelle

Le brame est un phénomène naturel particulièrement impressionnant. Les râles plus ou moins longs du cerf se répercutent dans toute la forêt pour charmer les femelles mais aussi dissuader les autres mâles de s'approcher trop près du territoire de l'animal et de sa harde. Allongeant le cou, levant la tête et ouvrant grande sa gueule, la bête fait retentir son cri rauque et grave qui résonne et fait vibrer ses bois.
Outre ces manifestations sonores, l'automne est aussi le moment où s'affrontent vieux et jeunes cerfs, ces derniers tentant de courtiser les biches des premiers. Les combats, quoique spectaculaires, mettent rarement en danger la vie des animaux même si le bruit des bois qui s'entrechoquent est saisissant.

Un spectacle incontournable

La période du brame est très éprouvante pour le cerf qui, concentré à la fois sur sa quête amoureuse et sur ses combats contre les autres mâles, s'alimente peu et peut perdre jusqu'à 25kg. Il est donc moins craintif et plus facilement observable, à condition de bien s'y prendre. Les lieux sont nombreux où l'on peut assister à ce spectacle : sur le domaine de Chambord, dans la forêt de Compiègne ou celle de Fontainebleau… Que l'on choisisse de se rendre dans une réserve ou d'aller à la rencontre des cervidés dans leur milieu naturel, il ne faut jamais les approcher car ils peuvent se montrer très agressifs. Toutefois, cela reste l'occasion de faire de magnifiques photos animalières et de vivre une expérience inoubliable.
En savoir plus : Nature, Parcs & Jardins

4 sélections du “bon guide”

Château de Chambord
Points d'intérêts Chambord

Notre avis “Ça n'est, souvent, qu'en fin de visite que l'on saisit toute la mesure de ce château : on prend le temps alors de s'en éloigner, par l'allée centr...“

Voir en détail
C'est la saison du brame du cerf
Actualité

Notre avis “Le retour de l'automne marque aussi celui du brame du cerf. De mi-septembre à mi-octobre, la forêt s'animent du cri guttural de ces animaux majestue...“

Voir en détail
Forêt de Compiègne
Activités Compiègne

Notre avis “A pied, à vélo, à cheval, vous pourrez vous y rendre chaque week-end et en découvrir à chaque fois des itinéraires différents et parfaitement b...“

Voir en détail
Forêt de Fontainebleau
Activités Fontainebleau

Notre avis “Autrefois appelée Forêt de Brière (diminutif de bruyère), la Forêt de Fontainebleau est un immense massif forestier de 25 000 hectares. Sa faune ...“

Voir en détail

A ne pas manquer

Tous nos magazines
Retour en haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies.

J'ai compris