Actu
La sélection 2019 du Guide Michelin

Publié le 24 janv. 2019

La sélection 2019 du Guide Michelin
Compte Instagram : @maurocolagreco
La rédaction LE BON GUIDE

La rédaction LE BON GUIDE

Elle est attendue chaque année par les fins gourmets ! Le célèbre guide culinaire a dévoilé sa sélection 2019 en début de semaine. Un millésime marqué par "un nombre record de tables de haute volée” et "sa répartition harmonieuse sur l'ensemble du territoire". 75 nouveaux restaurants ont ainsi rejoint la prestigieuse sélection étoilée du guide gastronomique le plus renommé de France. Un record depuis sa première parution en 1900 ! Ce ne sont pas moins de 632 restaurants qui sont désormais étoilés, pour notre plus grand plaisir !

 

Les critères

Quarante inspecteurs oeuvrent pour la sélection annuelle. Ils parcourent la France et l'Europe pour attribuer les prestigieuses étoiles. Cinq critères comptent : la qualité des produits, la créativité, la maîtrise des cuissons et l’équilibre des saveurs, le rapport qualité/prix, et pour finir la régularité dans la qualité des plats proposés. Pas question donc pour un chef de ne maîtriser qu’un seul plat, c’est toute la carte qui doit exceller ! Pour obtenir trois étoiles, un restaurant doit produire "une cuisine remarquable, une table qui vaut le voyage". Un établissement qui décroche deux étoiles propose quant à lui "une cuisine excellente et une table qui mérite un détour” alors qu’un restaurant couronné d’une seule étoile se contente d’une “très bonne cuisine dans sa catégorie". Les restaurants sélectionnés doivent refléter la richesse de la gastronomie française. En tout cas, on veut bien postuler si un des inspecteurs a besoin d’être remplacé !

 

Les lauréats

3 étoiles

Deux chefs sont parvenus à atteindre le Saint-Graal de la gastronomie française ! Laurent Petit pour son restaurant Le Clos des Sens à Annecy, qu’il a fondé il y a 26 ans, et le chef italo-argentin Mauro Colagreco, à la tête du restaurant Mirazur à Menton. La France brillent ainsi sur la gastronomie mondiale avec 27 restaurants triplement étoilés pour cette année 2019. Un tiers sont situés à Paris et les 17 autres sont en région. À quand un tour de France des restaurants trois étoiles ?


2 étoiles

Seuls cinq nouveaux restaurants ont été récompensé par cette distinction : Coquillage à Cancale du chef Olivier Roellinger, La Maison d'à côté du chef Christophe Hay à Montlivault, Restaurant David Toutain du chef éponyme à Paris 7e, AM du chef Alexandre Mazzia à Marseille et La Scène de la cheffe Stéphanie Le Quellec. Cette dernière est la seule femme à ce niveau du palmarès 2019 et elle obtient sa deuxième étoile après avoir remporté Top Chef en 2011. Son restaurant étoilé, La Scène, n’est autre que le restaurant de l’hôtel de luxe Le Prince de Galles, dans le VIIIe arrondissement de Paris.


1 étoile

Les lauréats récompensés d’une étoile sont bien évidemment les plus nombreux. 68 restaurants rejoignent ainsi les 520 établissement titulaires de cette distinction. Parmi les chefs récompensés, on retrouve trois anciens candidats de l’émission Top Chef. Naoëlle d’Hainaut, qui a remporté l’émission en 2013, a obtenu sa première étoile pour son restaurant L’or Q’idée, ouvert à Pontoise il y a tout juste vingt mois. Vu par ses pairs comme l’un des pâtissiers les plus doués de sa génération, l’ancien candidat Guillaume Sanchez, remporte lui aussi sa première étoile pour son restaurant parisien NE/SO après seulement huit mois d’ouverture. Jérémie Izarn, gagnant de Top Chef 2017, vient compléter cette liste avec son restaurant gastronomique La Tour Des Sens, installé à Tencin.

 

Les perdants

Cette sélection 2019 est marquée par la rétrogradation de trois chefs au rang de deux étoiles : Marc Haeberlin, Pascal Barbot et Marc Veyrat. Ce dernier n’aura gardé qu’un an ses trois étoiles obtenues pour sa Maison des Bois en Haute-Savoie. Le célèbre chef au chapeau noir n’a pas très bien accueilli cette sentence qu’il a qualifiée de “pire qu’injuste” au micro d’Europe 1.

Le Guide Michelin n’a pas épargné les établissements titulaires de deux étoiles puisque six chefs la perdent et sont ainsi rétrogradés : Alain Montigny pour L'Oasis à Mandelieu-la-Napoule, Thierry Drapeau pour La Chabotterie à Saint-Sulpice-sur-Verdon, Alain Dutournier au Carré des Feuillants dans le 1er arrondissement de Paris, David Bizet au Taillevent dans le 8e arrondissement de Paris, Nicolas Decherchi pour La Paloma à Mougins, Guy Lassausaie pour son restaurant éponyme à Chasselay.

 

Les nouveautés

Le Guide Michelin innove avec ce cru 2019. Deux nouveaux “Prix spéciaux” ont été décernés afin de mettre en valeur les métiers de service en salle et de la sommellerie. Pour la première fois, la bible de la gastronomie française a également récompensé un chef pour sa démarche durable en cuisine. Cette récompense a été attribuée à Christopher Coutanceau pour son action contre la pêche électrique. Le chef était déjà auréolé de deux étoiles pour son restaurant éponyme à La Rochelle.

 

Le Bib Gourmand France 2019

Les amateurs de bonne cuisine à moindre prix ont eux aussi leur guide : le Bib Gourmand ! Ce supplément recense, depuis 1997, les établissements qui proposent un menu (entrée, plat, dessert) au prix maximum de 33€ en province et de 37€ à Paris. Ce prix ne comprend toutefois pas les boissons. Le Bib Gourmand sélectionne ainsi les meilleurs tables avec un rapport qualité-prix exceptionnel. La France est particulièrement attractive puisqu’elle est le pays comptant le Bib Gourmand le plus fourni avec 604 adresses. La région Auvergne-Rhône-Alpes est la grande gagnante de cette sélection avec un total de 109 restaurants distingués par ce titre dont 17 nouveaux. À la seconde place du podium, on retrouve l’Île-de-France avec 69 restaurants, dont neuf nouveaux. Vient ensuite la Nouvelle-Aquitaine et ses sept nouveaux lauréats qui portent à 55 le nombre de restaurants récompensés. Cette nouvelle édition a accueilli au total 67 nouvelles tables. Le Bib Gourmand France 2019 sera disponible au prix de 17.90€ à partir du 5 Mars. Un incontournable pour les gourmands !

 

Vous savez maintenant où aller pour déguster le meilleur de la gastronomie française ! Et comme disait Théodore Zeldin, sociologue “La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur”, alors bon appétit !

A ne pas manquer

Tous nos magazines
Retour en haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies.

J'ai compris